1954

Je suis née en avril 1954 et vingt ans plus tard j’étais institutrice.

classe-patricia

 

1981 – Une profonde remise en question

J’ai le sentiment que ma vie va bien et pourtant à 27 ans, j’éprouve l’étrange impression de passer à côté de ma vie. Est-il possible que mon existence ne m’apporte rien de plus jusqu’à la retraite ?

04-3

Je me mets à mi-temps et pars en quête de ce qui pourrait combler ma vie. En vain… jusqu’au jour où, captivée depuis toujours par le corps, je me passionne pour l’aïkido et le yoga  jusqu’à devenir enseignante de Hatha yoga.

 

Une rencontre décisive

Mais c’est en rencontrant celui qui allait devenir mon époux –  Bernard Montaud – que j’obtiens les réponses à tous mes questionnements. Il vient juste de fonder une psychanalyse corporelle, il côtoie différents maîtres spirituels. Alors, c’est une autre quête qui commence pour moi : spirituelle. J’ai le sentiment d’arriver enfin chez moi. 

J’avais beaucoup visité le monde au-dehors et je découvre avec émerveillement que l’on peut visiter son propre monde au-dedans et en transformer son existence.

33

En 1983, j’assiste à la naissance d’Art’as, une école de la vie intérieure que fonde mon époux.

Je vais y animer des groupes d’assise immobile et des stages de connaissance de soi pendant plus de vingt-cinq ans. Et je participerai également à la formation des futurs enseignants.

 

1984 – Premier contact avec Gitta Mallasz

Un second moment déterminant fut ma rencontre avec Gitta Mallasz, invitée à donner des conférences dans notre association. Elle va rapidement accompagner nos vies de très près et nous transmettre son expérience du dialogue avec l’ange.

Gitta ne cessait d’enseigner mais réfutait l’idée d’être maître et d’avoir des disciples. Elle souhaitait des compagnons de route qui l’aident dans sa Tâche autant qu’elle les aidait. Ce furent huit années de joyeuse complicité.

En 1988, suite à un accident de voiture, elle vient vivre chez nous… et c’est une nouvelle fréquence de vie qui s’installe à la maison.

1989 – Notre Mariage

C’est assez exceptionnel d’avoir eu Gitta Mallasz comme témoin de mariage !

La transmission

« Maintenant que vous l’avez expérimentée, transmettez cette route à d’autres, dans votre association… » nous dit un beau jour Gitta. Et elle nous guida patiemment dans cette nouvelle étape de vie, avec tous ses pièges.

Jusqu’à sa mort, en 1992, elle nous poussa allègrement et puissamment vers notre tâche.

2007 – Parution du livre «Dialoguer avec son ange, une voie spirituelle occidentale»

Je prends conscience que la plupart des lecteurs lisent les dialogues avec l’ange sans envisager une seule seconde cette expérience possible pour eux. 

Si je meurs maintenant tout ce que Gitta m’aura enseigné disparaîtra avec moi, me suis-je dit. 

C’est ce qui nous fait écrire avec mon époux : « Dialoguer avec son ange, une voie spirituelle occidentale » Ed. Editas.

Et Création de l’association «Les Amis de Gitta Mallasz» 

La même année, je suis poussée à créer ma propre association, Les Amis de Gitta Mallasz, où je fonde mes propres outils – le dialogue miroir avec le livre et le dialogue miroir avec le corps – entre autres.

 

2017 – Une équipe

Dix ans plus tard, j’ai une magnifique équipe autour de moi qui à son tour retransmet cet enseignement.

Et puis, une nouvelle aventure commence cette année, exigeante, avec une transmission par internet.